L’art peut il être un bon investissement financier ?

Depuis quelques temps, les œuvres d’art font partie des actifs les plus convoités. Si l’acquisition d’une œuvre d’art est avant toute chose un investissement de plaisir, cet achat peut également se transformer en un placement intéressant sur le plan financier et fiscal.

L’art, un marché en constante évolution

L’évolution du marché de l’art est mesurée par plusieurs indicateurs plutôt positifs. À travers le monde, le chiffre d’affaires généré dans ce domaine a explosé ces vingt dernières années. Les prix enregistrés pour les œuvres échangées durant les ventes publiques ont aussi doublé en seulement une quinzaine d’années. Bien qu’entre 2015 et 2016, ce secteur a rencontré des complications, il a rapidement repris son envol en 2017. Les acheteurs sont dorénavant plus nombreux ainsi que les actifs internationaux, en particulier dans les pays émergents. Le fait d’investir dans l’art peut alors être intéressant car c’est un placement alternatif et lucratif à condition de bien connaître les procédures.

Les informations à retenir avant d’épargner

Avant d’investir dans l’art, il faut prendre en compte certaines informations importantes. Dans un premier temps, il est essentiel d’avoir la traçabilité de l’œuvre en question. Pour éviter les mauvaises surprises, l’acheteur doit vérifier l’existence d’un certificat d’authenticité. Ce certificat peut être délivré par le représentant de l’artiste, par le galeriste ou encore par les ayants droit. Il est également possible de réaliser des recherches afin de s’assurer que l’œuvre d’art figure dans un catalogue raisonné. Par la suite, il est toujours prudent d’acheter l’œuvre d’un artiste coté. Il s’agit d’un artiste dont les œuvres ont déjà été présentées lors des enchères publiques. En misant sur la cote, il est plus facile d’avoir une idée du prix. Ainsi, faire appel à un expert est nécessaire afin de bénéficier d’un guide dans les choix à effectuer.

La fiscalité est toujours profitable

En plus d’être considéré comme étant une valeur refuge, l’art est compté parmi les placements les plus attractifs face à la fiscalité. En effet, elle est appliquée aux entreprises comme aux particuliers en France depuis les années 80. Le point principal à retenir est que l’achat d’une œuvre d’art est à exempte d’impôt. Le fait d’investir dans l’art permet alors d’être tranquille de ce côté. Il existe aussi un dispositif spécifique et favorable aux entreprises dans le but de privilégier le mécénat. En effet, acheter l’œuvre d’un artiste encore en vie permet de bénéficier d’une déduction fiscale à condition d’exposer ce bien pendant une durée de cinq ans minimum.  

Comment apprécier les peintures de l’artiste Pierre Cornu ?
Biographie et présentation de l’œuvre de l’artiste Jacques Truphémus